Doom in Equestria
Bonjour mon petit poney,

Bienvenue sur Doom in Equestria.

Si tu es ici, c'est que tu es curieux de notre univers.

Ouvert récemment, Doom in Equestria accueil tout le monde qu'ils soient nouveau ou vétéran en RP. Pour en savoir d'avantage, vous pouvez nous envoyer un message ou allez dans la section des questions et suggestion.


Forum RPG MLP de type guerre des clans
 
RechercherCalendrierAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionFAQ

Partagez | 
 

 Pinkamena Diane Pie - The party will last... Forever. [A remplir.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Pinkamena Diane Pie

avatar

Messages : 33
Bits : 18
Coup de Coeur : 0

Feuille de poney
Vie:
10/10  (10/10)
Mana:
10/10  (10/10)
Expérience:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Pinkamena Diane Pie - The party will last... Forever. [A remplir.]   Lun 26 Mar - 2:06


Identité
Nom Pinkamena Diane Pie
Alias Cupcake
Titre Bouffon de l'impératrice
Âge Jeune Adulte
Sexe Jument
Faction Umbral Supremacy
Race Umbrale terrestre
Cutie Mark
Alignement Chaotique Mauvais
Classe Clown Noir
Famille « Egarée en chemin »

Portrait Robot
Bien avant de pouvoir la distinguer, son souffle se fait entendre aux oreilles de ses proies. Ssss. Sss. Comme un courant d'air se glissant dans les cavités creuses d'une imposante caverne, un souffle grave dans le creux de votre oreille. Chhh. Chhhhh. Le sifflement devient chuintement, la gravité du ton s'élève quelque peu et il vous semble entendre peu à peu ses cordes vocales vibrer dans l'obscurité, si fines, si souples qu'elles pourraient éclater en une voix joviale et aiguë, chantante, et qui pourtant laissent ici résonner tout le poids d'une gorge enserrée sur elle-même. Ssss. Sss. A nouveau les lèvres se referment, et seuls les naseaux laissent échapper ce filet d'air, si lent et posé qu'on douterait presque de tout danger. Paisible, c'est ainsi que l'on pourrait décrire son souffle, comme celui de l'enfant qui dort sans un bruit, celui du poulain serein sur sa paillasse, oui il vous semblera que c'est juste l'approche d'un pouliche ; mais étrangement ce chuintement qu'il y a eu plus tôt vous a semblé si crispé, si tendu, s'échappant en une filet entre des dents serrées, contrariées.

Alors vous commencerez à distinguer la silhouette. Trapue, courbée, avachie sur elle-même, elle semble porter sur ses épaules squelettiques tout le poids du monde. Ses omoplates sont saillantes sur son dos, pointant comme deux lames au dessus de son cou sur lequel se dessine ses vertèbres. Même à cette distance et dans l'obscurité, vous pourriez les détailler, les compter, et même leur donner des petits noms à chacune. Seules deux vous échapperont peut-être sous les mèches épaisses de sa crinière naissant au creux de son cou, une crinière raide, épaisse, qui semble presque lourde, elle donne l'impression de tirer son crâne vers le bas, d'être un poids insurmontable sur son échine. Elle chute en cascade, droite, brutale dans son plongeon direct vers le sol. Là, elle se courbe difficilement, forme quelques vagues, avant de glisser à terre comme un serpent sur plusieurs centimètres. Elle forme un voile constant sur son visage et à ses sabots, une traîne entre ses fers. Les pointes inégales s'entortillent sans jamais former de nœuds, il est presque effrayant de constater à quel point cette cascade de mèches lisses jamais ne se noue, jamais ne s'étreint, jamais ne fourche ni ne grisonne. Pourtant on ne pourrait l'imaginer y porter trop de soin ; certes cette crinière est d'une nature hors du commun, résistante, naturellement lisse, mais personne ne l'a jamais vu ni la coiffer ni la nettoyer. Qui sait, peut-être lady Vanity est-elle la cause de l'apparence presque trop radieuse de ce sombre voile sur le crâne de celle que l'on nomme bien trop affectueusement par chez elle « Cupcake » ?

Parfois, alors que cette longue crinière balance au grès du vent et des pas trainants de la jument, vous aurez l'impression entre deux mèches de voir ses yeux. Deux grands yeux, bien trop grands pour ce crâne aux premiers abords. Il vous semblerait qu'un umbral possède des yeux bien plus fins que la plupart des poneys, que grand nombre d'entre eux sont caractérisés par leur regard de chat. Cette jument ne devrait pas faire exception en vérité, mais un détail est radicalement différent pour elle : il semble que ses paupières soient constamment rétractées à leur maximum, rendant ses yeux plus ronds que jamais aucun autre poney - si ce n'est son alter-égo - le pourraient d'eux-même ni volontairement, puisqu'il semble que cela soit naturel pour la jeune jument. Par ailleurs, ses pupilles plus noires que des pierres de jais au contraire sont dilatées tant et tellement que l'on pourrait la confondre avec un poney tout ce qu'il y a de plus normal. Savez-vous ce que l'on dit des chats ? Ceux-ci dilatent leurs pupilles lorsqu'ils cherchent à jouer ou lorsqu'ils ont peur. Je vous laisse deviner quel est le sentiment qui ressort du pétillement au creux de ses iris turquoises dont la couleur semble transpercer l'obscurité. Il n'est pas surprenant de ne croiser ce regard que dans le noir : la lumière du soleil pourrait laisser une trace indélébile dans le champ vision de la pauvre jument. Mais sa vision dans l'obscurité, elle, semble ne pas avoir de limite, comme si la nuit était plein jour pour elle. Il suffirait pour aller à la lumière que ses pupilles se rétractent comme pour un umbral normal, et peut-être aurez-vous remarqué dans ses colères qu'elle en est capable... Mais cela est plus difficile pour certains que pour d'autres, votre esprit ne vous obéit pas toujours, n'est-ce pas ?

Les billes noires de ses yeux vous retombent alors dessus, et un large sourire se dessine sur son visage. Large, si large qu'il semblerait que les commissures de ses lèvres ont été étirées plus loin encore par des lames de rasoir, s'étirant encore et toujours plus loin sur ses joues, jusqu'à ses tempes. Alors deux rangées de dents apparaissent dans le peu de lumière que laisse passer sa lourde crinière. En temps normal il aurait été difficile de les discerner, mais leur blancheur est juste telle qu'il est même aisé de détailler les courbes de chaque dent, de chaque canine, chaque incisive, chaque molaire... Aux premiers abords, sa dentition semble normale, mais outre sa blancheur telle que même Célestia ne pourrait égaler par son sourire, peu à peu la notion de dimension entre le visage et les dents de la jument revient à l'esprit : ses dents sont énormes, plus longues, plus massives. Ses molaires seraient aussi tranchantes que celles d'un loup, et possèdent la force d'écraser même les os les plus réticents, ceux-ci alors réduits en bouillie par ses dents de sagesse massives. Ses canines rivaliseraient presque avec celles de vampires, mais telles celles des requins elles ne servent pas à la ponction, mais à déchirer, déchiqueter, trancher jusqu'à l'os. Ses incisives, étranges, rappellent les premières formes de vampires caractérisés par leurs incisives supérieures plus pointues encore que leurs canines, mais contrairement à ces petites dents fragiles qui se briseraient d'un simple coup dans le nez, celles de l'umbrale sont épaisses, si épaisses qu'elles remplissent l'espace qu'elles devraient remplir si elles étaient carrées, mais se poursuivent en des pointes effrayantes.

Le corps de la jument est à l'image de ses dents : il faut s'en méfier au plus haut point, surtout quand il paraît faible. Elle vous semblera traîner du sabot, ramper au sol constamment. Il vous semblera que ses pattes sont maigres, que ses cottes ressortent, que son dos creusé est preuve de faiblesse. Il vous semblera qu'un petit bonbon rose tendre comme elle sera doux et fragile. Grave erreur messieurs dames, très grave erreur... Les longues pattes maigres de Cupcake ne sont pas preuve de manque de force, au contraire leur longueur indique toute la souplesse de cette jument capable de se glisser sur les plus haut point sans même que vous n'entendiez le moindre bruit de sabot de sa part. Vous ne les verrez jamais trembler, jamais faiblir, car tout ce qui se trouve dans ces membres n'est que muscle solide, inutile de démultiplier les muscles ou de faire de la gonflette pour se renforcer, l'umbrale est suffisamment sûre du renforcement qu'elle a fait subir à ses longs membres. La maigreur de son thorax n'est pas due à un manque de nutrition, mais peu à peu son corps s'est déformé : la nutrition cannibale transforme le corps pour le rendre plus apte à piéger les semblables, inutile de renforcer un poitrail dans la chasse aux poneys, il vaut mieux au contraire qu'il puisse mieux se faufiler. Chaque membre du corps de la chasseuse de poneys est une preuve de sa force et de sa souplesse, mais surtout de son adaptation à la chasse de ses semblables équestres, qu'ils soient simples poneys ou umbraux ne lui change rien, la chaire reste toute aussi exquise entre ses puissantes dents.

Sur sa croupe ornée d'une longue queue aussi raide et épaisse que sa crinière, une image apparaît : après tout, la jeune umbrale a depuis longtemps dépassé le stade de découverte du monde qui l'entoure, elle a découvert ses capacités, ses dons, et plus important que tout, elle a découvert sa cible. Pour un umbral, l'apparition de la marque de beauté n'est pas tant la découverte d'une passion que celle d'un ennemi suprême à combattre et exterminer. Lorsque Pinkamena Diane Pie, bouffonne à la solde de Solar Flare et appelée à aider la générale Twilight Shadow dans la conquête d'Equestria, a vu sa croupe s'assombrir et des tâches telles de l'encre s'étaler pour former peu à peu trois ballons aux visages de morts riant entremêlés, elle a su. Elle a su que la fête était finie. Elle a su que SA fête débutait, et elle n'est pas prêt d'arrêter.

AHaHAhAhHhHaAHaAahhHaHahhAhHaHHAhAHAHaH !!!


Profil Criminel
Les umbraux ne sont pas capables de ressentir quoique ce soit. Ils ne sont que machines de maléfices, volonté de faire le mal, miroirs de ces poneys aux si bons sentiments, ombres des créatures qui usent de si nobles désirs. Oui, un umbral n'est que maux et souffrances, haine pour autrui, et surtout haine pour celui qui leur a été destiné de renverser. Lorsqu'un umbral découvre ce qu'il hait le plus, lorsqu'il découvre son don et par la même occasion celui qu'il doit détruire à tous prix, alors sa croupe s'assombrit, et petit à petit des tâches noires se développent, comme de l'encre tombée sur un buvard, elles prennent forme, se teintent peu à peu, et alors se dévoile une marque très ressemblante à celle de l'alter-égo poney de l'umbral, et surtout représentant de façon décousue ce qu'il déteste le plus. C'est ainsi que Pinkamena Diane Pie reçu une marque représentant son effroyable haine pour les fêtes et tout ce qui peut être lié. Les clowns, les ballons, les couleurs, les rires sont ce qu'elle hait le plus au monde. Ne vous avisez jamais de la confondre avec Pinkie Pie, car depuis qu'elle a connu cet être sa haine a peu à peu pris une ampleur qui semblerait impossible à un simple poney : vous ne pouvez pas savoir à quel point les sentiments négatifs des umbraux peuvent surpasser ceux de pitoyables poneys jusque des limites insoupçonnées.

Pourtant on peut qualifier, pour un umbral, Pinkamena d'amusante. Ce n'est pas pour rien qu'elle a été désignée pour divertir l'impératrice enflammée en personne : non seulement elle est l'unique umbral qui ne fait montre d'aucune crainte envers Solar Flare, ne tremblant jamais, le fermant jamais les yeux à son encontre, mais elle est aussi la plus aléatoire de ses sujets. Dotée d'un redoutable caractère cynique, armée de nombreuses marques d'ironie, Pinkamena n'est pas facile à appréhender, et il vous sera difficile de savoir si elle est sérieuse de ce fait. Pinkamena parle quasiment constamment avec le même ton, et le même cynisme. Une voix aiguë, mielleuse, trop douce en somme, avec un large sourire, beaucoup trop large pour être honnête en tous cas, ses yeux écarquillés pour fixer de ses immenses pupilles votre visage. Elle perdra son sourire en de nombreuses occasions en dehors des discussions, prenant une expression glaciale, hautaine, exaspérée, qui laisse clairement entendre sa volonté de ne pas être dérangée. Et malgré tout, cette curieuse jument est aussi apte aux plus habiles tours de passe-passe, aux meilleures illusions, qui divertissent Solar Flare et sa cour. Mais les umbraux ne s'amusent pas des mêmes choses que les poneys : la plupart du temps, Pinkamena Diane Pie est reconnue pour ses grandes habiletés aux armes, pour sa violence au combat et par extension pour ses spectaculaires tortures.

Pinkamena Diane Pie est également une habile cuisinière. Si si, je vous assure. Mais cuisiner chez Cupcake n'est pas la même chose que chez un simple poney, ou même chez la plupart des umbraux : chaque ingrédient doit être relevé de nombreuses épices rares et exquises, ces épices ne peuvent être trouvées qu'en un seul être, une seule créature... Les poneys. Rien de plus exquis que de napper une pâtisserie de sang, d'orner un gâteau de dents, de fourrer un cupcake aux tripes, d'user des sabots comme d'un plat... Tout est bon dans le poney ! Pinkamena a goûté il y a longtemps de cela la chaire d'une créature équestre, et depuis elle y est littéralement addict. Elle a grand peine à se nourrir d'autre chose et passe le plus clair de son temps à chasser les inconscients. Lorsqu'elle se retrouve privée de cette source de nourriture, il lui est arrivé de se rabattre sur ses collègues umbraux, tout aussi exquis, peut-être un peu plus filandreux, parfois même déjà préparés au préalable par une colère de Solar Flare, hahaha ! Le sang et la chaire la rendent folle, l'odeur d'une blessures lui fait rapidement perdre contrôle, et elle devient alors une chasseuse acharnée et violente, n'hésitant pas à briser des crânes. Mais non, non, il ne faut pas se précipiter tant, pas sur la préparation, il faut prendre un peu plus de temps, torturer, tordre chaque membre, arracher, dépecer... La peur donner ce délicieux goût amer à la viande.

En effet, il n'y a que sur la préparation des corps que Pinkamena prend tout le temps et fait preuve de toute la minutie du monde afin de réaliser l'œuvre parfaite. Cette umbrale est colère et impatience incarnées en un corps maigre et effroyable. Elle se laisse porter par ses instincts et ses envies, ne tient jamais en place, ne reste jamais bien longtemps sur une activité, aussi peu recommandable fut-elle. Pinkamena se lasse rapidement, se montre paresseuse lorsqu'elle doit travailler longuement à un sujet, et très vite fait preuve d'agacement, d'exaspération, d'irritation, d'énervement avant d'exploser en une colère noire. Ceux qui ont pu observer les longues années d'obéissance de l'umbrale envers Solar Flare peuvent en témoigner : les colères infernales de Solar Flare et les rages obscures de Pinkamena Diane Pie se valent aisément, même si la bouffonne ne gagne évidemment jamais face à l'impératrice, et cela ses quelques petites visites au cachot l'ont prouvé. Abimer un tel sujet serait du gaspillage, et pour tout dire le corps partiellement couvert de sang et ce constamment de Pinkamena semble l'inquiéter fort peu, elle ne craint pas les blessures et les douleurs. L'enfermement et la surveillance beaucoup plus cependant, bien qu'il faille user de très lourdes chaînes pour retenir la bête enragée tapie dans ce petit corps rose. Pourquoi croyez-vous que certaines chaînes sont arrachées des murs dans les cachots de l'impératrice ?

Pinkamena a au fond d'elle la force des ignominies umbrales. Elle est minimalisme, ne produisant que les efforts nécessaires à son propre contentement, à la réalisation de ses propres désirs. Elle est excès, cherchant le plaisir éternel et se nourrissant constamment, comme un puits sans fond, pour le pur plaisir du goût et de la sensation de satiété. Elle est orgueil, n'accordant aucun intérêt à ses semblables et ne se voyant au dessous de personne, se considérant même l'égal de Solar Flare et ignorant ceux qui la dénigrent pour ses bouffonneries. Elle est égoïsme, faisant passer ses besoins avant ceux des autres et ne désirant prêter aucune aide qu'elle fusse matérielle ou substantielle, et n'hésitant pas à écarter de son chemin ceux qui risqueraient de la gêner dans l'acquisition de ses envies. Elle est jalousie, voulant faire en sorte que ce qui lui appartient ne soit qu'à elle, que pour elle, unique à ses yeux, unique à son cœur de pierre. Elle est oisiveté, ne considérant pas le travail et l'effort, voyant la vie comme un divertissement éternel, ne craignant ainsi pas sa fin, elle viendra avec son temps après tout, mais elle ne compte pas la précipiter en se privant de ses plaisirs. Ne cherchez pas à l'empêcher d'agir dans ce sens, seule Solar Flare peut lui donner des ordres qu'elle écoutera occasionnellement, car ceux qui cherchent à aller à l'encontre de Solar Flare et Pinkamena Diane Pie découvriront une Cupcake qui n'est que Rage.

Mais rien, j'insiste sur ce point, rien n'éveille chez Pinkamena Diane Pie, pas même les ordres insistants de Solar Flare auxquels elle a plusieurs fois tenté de désobéir au point que l'impératrice se soit rendu compte qu'il était plus aisé de ne lui donner que certains ordres importants et la laisser libre d'agir le reste du temps, que les rires, la joie et les fêtes. Voir sur le visage de son alter-égo un immense sourire heureux et amical a rendu Pinkamena hors d'elle, la plongeant dans une rage telle qu'elle éventra et dévora deux umbraux de son armée après avoir ravagé trois bâtiments qui n'ont toujours pas été ordonnés depuis. Et ceci n'est que la preuve qu'elle s'est grandement contenu, qui sait à quel point elle aurait pu provoquer des massacres plus importants dans les troupes de l'impératrice si elle n'avait pas reçu l'ordre d'aider à l'attaque de Canterlot aux côtés, et non contre, les umbraux ? Elle a bien tenté d'obéir complètement, elle ne peut qu'admettre accorder un certain respect à l'impératrice qu'elle est la seule à écouter, ignorant même les ordres de Twilight Shadow malgré les colères noires que celle-ci peut piquer à ce propos - mais difficile de faire peur à Pinkamena Diane Pie, peut-elle seulement avoir peur ? - mais lorsque des événements joyeux surviennent elle a grand peine à garder un tant soit peu d'esprit. La gentillesse est mensonge éhonté et bêtise sans nom, l'amitié est une utilisation totale de l'esprit d'autrui pour faire valoir sa personnalité désabusée, les fêtes ne sont là que pour flatter l'égo, les couleurs ne sont que des appels désespérés à l'attention, les rires sont moqueries cachées... Pinkamena déteste tout cela, au fond d'elle-même quelque chose crie au contre-nature.

Mais puisque tous ces poneys aiment la fête, puisque tous autant qu'ils sont ils aiment le bonheur et le rire... Alors que la fête commence. Tuons, torturons gaiement, détruisons-les mentalement et physiquement. Amenons-les au bord de la folie sous l'effet de la douleur, se rendront-ils seulement compte de leurs cris ? Se rendront-ils seulement compte de leur état ? Réduisons à néant leurs espoirs, leurs envies, leurs amours. Mieux encore, faisons-les s'entredétruire, forçons-les à se séparer des plus faibles. Regardons-les chercher à se défendre en utilisant les autres comme boucliers, forçons-les à chercher un moyen de s'échapper et ne leur laissons comme moyen que l'autre comme sacrifice. Donnons-leur un choix, avec la mort comme seule échappatoire, et voyons avec plaisir comment eux-même vont s'entredéchirer, se haïr, se dévorer les uns les autres ! AHaHAhAhHhHaAHaAahhHaHahhAhHaHHAhAHAHaH !!! Comment ? La fête vous déplait ? Mais ce n'est que ce que vous avez demandez. Vous vouliez cette fête. Vous vouliez des cris et des rires ! Vous vouliez de la couleur et de l'agitation ! Vous ne récoltez que ce que vous désiriez du plus profond de votre cœur. Vous avez eu votre mot dans cette histoire, qui est Pinkamena pour vous refuser cela ? Préparez-vous, car la fête a commencé.

Et la fête durera... à jamais.


Biographie et Casier





Instigateur de l'Avis
Nom de l'Instigateur Sonata / Heathcliff
Provenance de l'Avis Partenariat Steampony.
Expérience écrite:
 
Expérience orale:
 
Codes Pasteurisés par Solar Flare

Code par Sonata Sun (Reine Chrysalis & Pinkamena Diane Pie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pinkamena Diane Pie - The party will last... Forever. [A remplir.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Love me now or hate me forever!
» henri II à Diane de poitiers( lettres inédites)
» Bisounours Party | V. 2.0
» Garden Party
» Dungeon party

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doom in Equestria :: Documentation des personnages :: Présente ton Personnage :: Présentation de personnage-
Sauter vers: